Connexion
La date/heure actuelle est Mar 25 Sep - 03:08 (2018)
Voir les messages sans réponses
Jack

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Knights-Heaven Index du Forum -> Divers -> Discussion Général
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jack
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2010
Messages: 99
Point(s): 116
Moyenne de points: 1,17

MessagePosté le: Mar 11 Déc - 06:34 (2012)
Sujet du message: Jack
Répondre en citant

Voila, alors j'ai écrit un livre, et j'aimerai bien le travailler, mais je manque de point de vu externe, vu que c'est mon univers fictif, j'ai du mal a voir ce qu'il manque, des détails, des descriptions, des bouts complet meme, vu que c'est dans ma tete, je l'imagine trés bien, et ne voi pas de réal soucis, mais je voudrais faire un essais, si quelques uns d'entre vous peuvent prendre la patience de lire quelque ligne et d'en faire une critique constructive, je dois avouer que sa m'aiderais ^^
Je vous laisse jugez avec ce premier extrait
Faite pas trop gaffe aux fautes, i'en a trop ^^

L'invasion des titans.

-Père, ne pars pas! J'ai vu l'armée titane, ils sont au moins deux milles! Vous allez vous faire tailler en pièce! Hurla l'adolescent plein de désespoir.

Le père le prit par les épaules et le regarda.

- Écoute-moi Ivan, j'y vais pour la sauvegarde de ce que j'aime, tu es mon fils, et je me dois de te protéger, même si je dois mourir pour cela. Au revoir Ivan.

Il lança sa phrase dans le but de faire taire son fils, il partit sur ce dernier mot laissant le jeune homme inanimé. Celui-ci, après s'être enfin décidé, partit en courant vers les stocks d'armes où il prit un arc et des flèches, puis, il alla se poster sur les remparts en position de tir pour essayer de sauver son père.

Ils étaient au commencement de la guerre, les effectifs étaient donc réduits et peu organisés, c'est ainsi qu'Ivan, comme tout soldat volontaire put se joindre au rang de l'armée humaine.

La ville d'Al-Kaben possédait les plus grands édifices militaires. La muraille était immense, disproportionnée, aucune construction ne pouvait rivaliser devant cette bâtisse. Celle-ci large de plusieurs dizaine de mètre, surplombant tout autre construction, longue jusqu'à perte de vue, pourfendant l'océan, rien ni personne n'avait jamais ébréché cette masse de pierre et de chaux.

Ivan s'installa avec d'autres jeunes hommes de son âge. Leur regard était emplis d'ardeur, et leurs actes forçaient l'admiration. Mais la peur se lisait sur leur visage malgré leur position retranchée. En tout, six milles soldats réguliers avaient été recensés et faisaient face aux deux milles titans.

Les titans de pierre pesaient facilement une tonne, ils ne possédaient ni mains ni pieds mais, des sortes de plate forme légèrement arrondie et à la surprise de tous, cette pierre était souple et articulée. Les titans de terre quant à eux, n'étaient qu'un amas de boue difforme avec pour extrémité des membres des boules de bowling en glaise. Néanmoins leur morphologie, laissait penser a celle d'un être humain, avec des bras des jambes et une tête.

Ivan s'impatientait, cela faisait plus d'une demi-heure qu'il était debout l'arc à la main. Cela faisait plus d'une demi-heure qu'il méditait. Cela faisait une demi-heure qu'il les maudissait.

Ivan avait toujours été spécial, il n'avait pas connu sa mère, et les autres le repoussaient comme la peste. Il tentait de mener une vie banale et monotone, son père, le messager de l'empereur, était souvent en déplacement, il vivait donc presque seul à Al-Kaben. La ville souveraine du monde humain, gouvernée par un empereur aimé de son peuple qui vivait heureux en prospérant d'amour et d'eau fraiche. Le calme et la paix étaient de vigueur malgré les anciennes guerres qui harcelaient par le passé le continent. Par delà l'océan, il ni avait rien, les villes en bord de mer qui voulaient vivre des ressources d'exploration firent toutes faillite. A part quelques îles sans réelle valeur autour des côtes, il ni avait que de l'eau salée. Certaines parcelles d'ailleurs, de cette énorme masse de terre, n'avaient pas encore été explorées. Le continent était d'un vaste incroyable, les villages étaient rares, seules les villes pouvaient survivre dans ce monde. En effet, les dangers avoisinants étaient trop nombreux et trop grands. Les prédateurs ne s'approchaient pas des cités, et les regroupements de paysans étaient armés et gardés par l'élite des armées. Un système prospère depuis maintenant un siècle. Les guerres avaient prit fin, et l'homme prenait possession du monde. L'empereur étaient bien connu pour avoir la reconnaissance absolue de son peuple. Il était celui qui gouvernait le monde, il était l'ancien roi d'Al-Kaben. Et cette grande ville devint très vite une capitale dans laquelle se regroupèrent la puissance et la beauté, ainsi que la culture et la richesse. Ce qui n'était autrefois qu'un regroupement d'êtres humains était aujourd'hui une grande place fortifiée. Les rues avaient été bâties sans réelle architecture. Les premières bâtisses avaient été construites très proches les unes des autres, et les quartiers les plus anciens servaient de maison de retraite, pour les gens qui ne sortent pas beaucoup ou pour les plus pauvres de la population. Il existait une classe riche à Al-Kaben. Mais extrêmement réduite qui vivait dans la citadelle, prés de l'empereur. Tout le reste de la population, soit la quasi-totalité, vivait modestement dans le reste de la cité mère. Les rues grouillaient, vivant de centaines de cellules, de milliers de personnes. Toutes les allées étaient fleuries de dizaines de petits commerces tous plus prospères les uns que les autres. L'argent changeait de main comme le pollen des fleurs en été, les produits circulaient sans besoin de les surveiller. Les vols n'existaient presque pas. La peine de mort n'avait jamais était abordée, le bannissement était une sanction bien plus cruelle. Plus aucun bien, une interdiction formelle de séjour dans toutes les villes de l'empire et une exposition aux dangers des plaines. Un sort peu enviable et réservé à presque tous les crimes.

Malgré le froid des pierres grises des maisons, les rues étaient chaleureuses par leur verdure et leurs fleurs multicolores. Devant la muraille de la cité, ancien site de siège où un nombre de morts incalculable s'était entassé, les pousses d'herbe étaient rares, le sang et les flammes avaient imbibés le sol empêchant toute luxuriance de la flore. Mais au delà de cette affreuse plaine de terre, la forêt, dense, et belle, s'érigeait à perte de vue. Mais se laisser bercer par cette beauté était une grave erreur. Car les pièges qui y existaient étaient encore bien inconnus et seul les plus braves et les armées avaient pu la traverser. Rien ni personne ne tente sa chance contre des milliers d'hommes. Et les seuls qui eurent le folie de la traverser seul ou a quelques uns furent les héros.

Les héros étaient la crème des combattants de l'humanité. Sortit de l'académie d'Al-Kaben, c'était bien eux qui avait gagné la guerre. Une domination écrasante dans tous les styles de combat, de fins stratèges et de riches personnages. Car sans hésitation, ils étaient forts, mais le prix de l'académie arrachait des larmes à beaucoup d'humain. Les magiciens, il fut un temps, charmaient la planète de leur capacité hors norme. Mais eux, quittèrent la terre prématurément. Les deux derniers, les plus puissants, furent tués par le Roi des rois titans en couvrant la débâcle humaine dans un duel de magie. Les titans arrivés sur la terre il n'y a que quelques temps, n'avaient fait que voyager toutes ces années. Peuple migrateur à la recherche de la terre promise, ils la trouvèrent enfin après bien longtemps. Mais l'humanité était présente et la guerre débuta. D'après de nombreux rapport, Al-Kaben serait la dernière ville debout. Et si cette dernière tombait, toutes les survivantes si il y en avait, finiraient par céder, sous les assauts dévastateurs titans.

Ivan était là, au milieu de cette affreuse guerre. Enfin au bout de quelques minutes qui parurent éternelles, il y eu du mouvement.

Une nuée de flèches fut tirée contre les titans. Ceux-ci décidèrent alors d'attaquer.

La masse titane entra en mouvement, une charge sans organisation ni sinchronisation, mais chaqun des pas titan fesait vibrer la plaine, résonnant, trébuchant, les armures des hommes cliquetaient et l'emprise des poings sur les épées, boucliers ou lances se désséra. Ivan, lui, du haut de sa haute muraille, n'hésitait pas un seul instand, il n'y avait pas un seul dizième de seconde d'inactivité dans ses gestes, a peine ses doigts lachaient la corde de son arc, que déjà il empoignaient une nouvelle flèche. Un archer a ses cotés, était complétement absourdi par sa vitesse. Et quand son carquoi fut vide, il ne s'arréta toujours pas, et le pauvre archer hébété a ses cotés, poussa un cri de stupeur quand il vit Ivan sauter par dessus la muraille. La chute était virtigineuse, et pourtand il n'esquissa pas le moindre sursaut ni hésitation, quand ses pieds touchèrent la sol, il roula et se retrouva dérrière une armée apeurée. Il saisit une épée disposé prés des murs afin de pouvoir se battre, et s'élança vers les première ligne. Les titans, bien que solide et monstrueux, étaient aussi trés lent. Ivan s'élança, n'en pouvant plus de cette attente incessante, il prit les devant. Le temps semblait comme ralenti, les secondes devenaient minute, il pouvait observer, distinguer, et analiser au premier coup d'oeil, son coeur, emballer par cette énérgie nouvelle, battait a tout rompre.

Cette armée qu'Ivan venait de devancer, regardait le petit homme courir vers ces monstres énormes, puis un deuxième, en armure cette fois, le suivit de prés, mais sa carrure laissait deviné qu'il s'agissait aussi d'un enfant. La honte et la colère pouvaient enfin se lire sur le visage des six milles homme mobilisés, et le courage qui leur manquait venait de leur etre donné. Le rafut créé par les titans, était maintenant égalé voir dépassé par celui des hommes, qui a leur tour chargèrent.

Quand Ivan arriva au contact du premier titan, il était dépourvu, et il remercia ce sixième sens qui le guidait a travers chaqun de ces actes. Il s'abaissa, évitant ainsi un coup de taille, mais ses jambes ne s'arrétèrent pas la, l'épaule de son adversaire dévoilé, il sauta et s'agripa a la pierre froide constituant son énnemi, son pied gauche prit appuie sur ce qui semblait etre sa hanche et bondit au dessus du titan, celui ci tenta de se retourner, trop tard, la lame d'Ivan s'était déja abattu, dans une miryade d'étincelle il lança son bras, et sa lame pourfendit la pierre. Ivan retomba a terre, et senti ses jambes vibrer sous l'impact du mort touchant le sol. Pendant quelque instand, il se figea, ils n'étaient pas invincible, ils n'étaient pas si fort, malgré leur poids et leur force, un humain pouvait vaincre un titan. Il fut vite rapelé a la réalité, ce meme choc, il le ressenti une nouvelle fois, et vit son compagnon d'arme volant une vie titane a son tour.

Ivan sans attendre, se retourna, et enchaina alors les acrobaties autand pour sauver sa vie que pour en arracher, les titans de terre, affaiblient par les volé de flèche, et d'une résistance moindre que ceux de pierre, étaient assez facile a vaincre. Quelque coup pouvaient en venir a bout, tandis que ceux de pierre, malgré une vitesse affligeante, pouvaient résister au plus violent assaut. L'armée des hommes ne se fit pas attendre, privillégiant l'attaque groupé profitant du surnombre. Les titans, accablés par tand de resistance, ne tardèrent pas a prendre la fuite.

Ivan et son compagnon, furent ramené en triomphe, sur les épaules de leur semblable. Des chants de guerre et de victoire étaient poussés et résonnaient dans la plaine.

Un messager de l'empereur arriva alors, et du haut de son destrier, convoqua les deux combattant.

Ils arrivèrent a une aire résérvé a l'élite des classes. Des dalles blanches parsemaient le sol, une fontaine centrale illunait la petite place, des bannières rouge et dorée, au armoirie de l'empereur, doucement baloté par un leger zéphyr s'érigeaint tout autour des batiments.

Des colonnes de pierre, et une porte gigantesque donnaient accés a la salle de récéption de l'empereur, devant la taille de cette batisse, Ivan se sentait petit, il sentait toujours son coeur battre, mais a la différence de ces quelque instant sombre passer, c'était de fierté.

L'empereur les attendait, debout devant son trone de marbre, couvert de broderie d'or. La beauté et la richesse du lieu laissait sans voie. Une pièce immense, un tapis rouge sur lequel avançais les deux hommes qui avaient changé le cour de cette bataille, des soldat en armure noir, fignolé jusqu'au moindre détail, les armoiries avaient étaient gravé au centre de chacun des plastrons, mais c'est armures étaient fait pour la parade, et n'avaient jamais servit.

L'empereur, un sourire au lèvre, les attendait. Un homme solide, dont les ans n'affectait guère son physique, des habit de haute couture, d'un bleu renversant, sa prestence n'avait pas d'égal, ainsi que son charisme. Il commença:

-Ainsi, voici nos deux fiers combattants, vous avez fait sensation, et meme jusqu'ici, ou mes généraux m'on narré vos exploits. En ces temps troublés, nous avons besoin de héros, et je vous propose d'en devenir. Vous n'avez qu'a vous présenter devant votre instructeur demain a la premiere heure, qu'en dites vous? Demanda t'il. La surprise et l'appréhension se lisait sur le visage d'Ivan, et l'empereur remarqua alors, ainsi que beaucoup d'autre, que le second, au coté de jeune homme, n'avait toujours pas enlevé son armure.

-Et bien, je prend sa pour un oui, présentez vous si vous le voulez bien. Dit l'empereur avec un sourire, malgré l'affront subit par cette impolitesse.

Ivan commença :

-Ivan Doum, seize ans, originaire d'Al-Kaben, monseigneur

-Sarah Bernat, dix-sept ans, originaire d'El-Dar, messire

Ces quelques mots résonnèrent ainsi pendant plusieurs instants dans l'immensité du palais durant laquelle Sarah enleva son armure. En effet les traits de son visage parfait, ses yeux bleus océan mêlés de quelques étoiles sous marine, et ses cheveux long et bouclés ne laissait aucun doute sur son identité.

L'empereur était choqué d'entendre la voie de la jeune femme présentée en héros. Cela était très difficile à admettre mais il lui devait le même traitement que les autres.

-Très bien, prononça-t-il avec un soupir, je vous prescris à l'académie militaire. Vous n'aurez, bien entendu, aucune facture à payer.

Les deux futurs héros esquissèrent un sourire puis partirent, ensuite Ivan lança à Sarah:
_________________
Knights-heaven vaincra =)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 11 Déc - 06:34 (2012)
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jack
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2010
Messages: 99
Point(s): 116
Moyenne de points: 1,17

MessagePosté le: Lun 17 Déc - 18:00 (2012)
Sujet du message: Jack
Répondre en citant

-Je comprends pourquoi tu n'as pas enlevé ton armure.

-Je ne sais pas si tu le sais mais les femmes sont très mal vues ici. Sans toi je serais déjà morte. Balança rudement Sarah.

-Pourquoi ? Repris Ivan qui ne comprenait pas.

-Parce que je serais la première héroïne de ce monde et ça, ils ne l'acceptent pas. Ils m'auraient tuée, mais temps que je suis avec toi je ne risque rien. Ils ne veulent pas de témoin et on te connait maintenant, t'éliminer est devenu impossible donc je ne suis en sécurité qu'avec toi. Ainsi vais-je te demander l'hospitalité.

-Heu, va doucement s'il te plait, tu me demande de t'héberger ?

-Oui. Répondit-elle.

-Ok, attend que je résume, on se connait depuis quelques heures, on se parle depuis quelques minutes, et tu vas vivre chez moi. D'accord, aprés tout, tu m'as sauvé la vie, je te dois bien sa. Fini t-il

Ainsi donc ils partirent dans les rues d'Al-Kaben histoire de manger un peu et de discuter. Ils se racontèrent chacun leur vie. Elle ne lui raconta que ce qu'elle voulait bien lui dire. Elle était devenue une bonne combattante par la rage de vaincre. Elle avait toujours été repoussée, alors elle n'eut d'autre choix que d'apprendre à manier les armes pour se défendre. Ivan lui dit aussi qu'il était quelqu'un de particulièrement exclu de la société. Au bout de quelques heures ils rentrèrent en rigolant chez Ivan quand un gros chien se mis à aboyer qui fit sursauter Sarah.

-Ne t'en fais pas, dit Ivan, il fait ça tout le temps pour tout le monde.

Enfin ils entrèrent chez Ivan, une petite maison comme tand d'autre, un petit jardin derrière, une façade grise avec quelques fenetres sans rideaux, et une petite porte en bois sur de simple gond. Si le paillasson n'était pas la, on pourrait croire que cette maison était inhabité.

Quand il franchirent le pas de la porte, ils arrivérent directement dans le salon, un tapis couvrait la grande majorité de la surface du sol, un canapé et un fauteuil, prés de la cheminé avec une table basse étaient là pour seul décoration. Le père d'Ivan attendait ete dés qu'il entendit la porte se leva et attrapa le futur héros.

-Toi, quand je te dis de rester a la maison, reste a la maison, tu as eu de la chance de ne pas finir écraser, broyer ou je ne sais quoi encore! Et si il y avait eu de la magie, elle serait tombé sur toi! Maintenant, tu va dans ta chambre, je ne veux plus te voir. Cria le père.

Ivan se décomposait au fur et a mesure des syllabes, il monta les escaliers et rentra dans sa chambre. C'était une pièce rectangulaire petite et presque vide, quelques étagères étaient la pour seul rangement, un bureau sur lequel était entreposé toute ses statuettes d'être mythologique. Il sauta dans son lit et il resta allongé une long moment avec un livre sur les dragons leurs spécificités et leurs points faibles, Sarah finit par s'aventurer dans sa chambre avec de quoi manger et boire qu'elle posa sur le bureau avec le plus grand soin possible pour ne pas toucher aux statuettes. Puis elle alla s'assoir à coté de lui, affalé sur le lit.

-Tu va continuer a fixer ton livre en ne fesant pas attention a moi longtemps? Demanda t'elle.

-Disons que j'ai connu des journées meilleures, j'essaie de sauver mon pere, et voila le résultat. Répondit-il séchement.

-J' avoue que, comme situation ce n'est pas terrible, on en a parler avec ton père. Puisque tu es de si bonne humeur je vais te laisser en t'apportant la bonne nouvelle : je vais jusqu'à m'installer dans ta chambre alors à tout à l'heure. Dit-elle d'un ton monotone et ironique.

Ivan resta sans voix.

Une autre heure passa quand le père d'Ivan et Sarah revinrent dans la chambre d'Ivan qui s'empressa de faire semblant de dormir.

Ils installèrent de quoi faire dormir Sarah le plus confortablement possible, malgré le manque de place.

-Il dort, mais je suis fier de lui. Devenir un héros, qui l'eut crut. Dit le père.

-Il est courageux et sais se servir d'une arme, j'ai hate de commencer mon entrainement avec lui. Mais pour sa il faut que je l'imite. Conclu t-elle souriante.

Sarah s'allongea en regardant la collection sur le bureau et le plateau de nourriture vide.

-Elles sont belles hein ? Demanda Ivan.

Sarah sursauta

-Tu ne dormais pas ?? Dit elle surprise

-Non on apprend des tas de choses à son sujet dans ces conditions mais répond a ma question s' il te plait.

-Oui elles sont belles, mais quand même, ça ne se fait pas.

-Si, et comment j'aurais pu m'excuser si je dormais. Argumenta-il.

-Ah ?!?!

-Bon on dort ?

-Oui. Répondit Sarah toujours gênée.

Cela mis Sarah mal a l'aise. Ils s'endormirent assez vite, à l'éclat des étoiles peintes.

Deux longues heures plus tard, tout le monde dormait dans la nuit étoilée. Mais la vitre céda, laissant place a un poing ganté, un homme trapu entra par la fenêtre en silence, pas de mouvement, c'était bon, il pouvait y aller. Il s'avança, monta les escaliers, ouvrit doucement la porte, et vit l'instalation de fortune, qui servait de lit. Il sortit un couteau et frappa. Sarah, sa cible, était morte. Il retira sa lame et l'essuya sur un mouchoir et remarqua qu'il n'avait pas de tache de sang. La porte de l'autre chambre s'ouvrit, une flèche le cueilli aux côtes et une épée à la gorge, l'homme était pris au piège.

-On peut dire merci au chien du voisin. Dit Ivan un arc a la main.

-Et à toi qui la entendu, répondit Sarah qui elle avait une épée.
_________________
Knights-heaven vaincra =)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:08 (2018)
Sujet du message: Jack

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Knights-Heaven Index du Forum -> Divers -> Discussion Général Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
GW Alliance theme by Daniel of Gaming Exe
Traduction par : phpBB-fr.com